Sur l’eczéma, certains ont choisi d’écrire en vers tout un poème, à découvrir en douceur. ..

De le cadre de Trucs et Astuces sur l’eczéma, nous abordons la poésie. Pour mieux vivre la maladie, plusieurs voies s’offrent à nous. On peut choisir de pratiquer une activité sportive, une activité manuelle, l’entraide, vivre avec un animal qui nous détend, la lecture, l’expression au travers l’art ou l’écriture. Somme toute, il résulte des activités des mains ou de l’esprit , une diminution du stress, ainsi qu’un soulagement des contraintes de la maladie. Cela permet également de ne pas se focaliser sur ses démangeaisons ou sur le regard des autres. 

A cet égard, il s’agit donc du premier article d’une série sur les maladies de peau et l’art. Effectivement beaucoup de personnes atteintes de psoriasis, d’eczéma, ou d’autres dermatites s’expriment grâce à l’art : la peinture, le dessin, la musique, la photographie et bien d’autres. Il semblerait que ces disciplines de l’art, nécissitant de la concentration, soulagent le psoriasis. 

traitement naturel photo avant et après

Aujourd’hui, on vous parle de l’écriture et plus précisément de poésie en vous présentant deux poèmes touchant le psoriasis et l’eczéma. En premier lieu, un texte sur le psoriasis, écrit par une personne touchée par cette maladie dont le pseudo sur Doctissimo est « Frankystout ». Le deuxième poème est écrit par Stéphanie Merhand, atteinte de plusieurs dermatites. Ce poème est extrait du recueil de poèmes « Mon quotidien » qui a reçu le 1er prix Talents de Patients 2013, un concours organisé par Les laboratoires du Médicament. Comme quoi, il semblerait que la poésie permette de se libérer de son eczéma.

Quoiqu’il en soit, l’écriture peut être un exercice très salvateur, on exprime nos joies, nos doutes, nos peines ou nos douleurs. Vous pouvez également consulter notre article sur le guide des maladies chroniques pour accompagner les patients et les aider à mieux vivre la maladie. Par conséquent, voici donc deux exemples du pouvoir de la poésie sur le soulagement de l’eczéma ou du psoriasis. 

Ô Psoriasis

La maladie (1)

Tel une balance oscillant entre la vie et la mort,
Je ne trouve pas mon équilibre.
Un jour je penche d’un côté,
Le lendemain de l’autre.
Cette maladie me ronge,
Chaque jour je dépéris un peu plus.
Quelque fois je refais surface,
Pour replonger à nouveau encore plus bas.
J’observe les gens heureux sans soucis,
Et je les envient.
Pourtant la flamme au fond de moi est encore là,
Elle ne s’éteindra que lorsque j’en déciderais.
Je suis encore trop jeune.

Les miroirs me font peur,
C’est même eux qui ont peur de moi,
Je suis complètement défiguré.
J’évite même les eaux calmes,
Car rien que l’idée de voir mon reflet
Sur la surface de l’eau
Me rend malade.

Ma maladie me ronge,
La peau se détache comme
Une peinture qui s’écaille.
Mais je sais que si je me bats
Je peux vaincre cette maladie.
Hélas le regard des autres la rend
Plus forte,
Et me rend plus faible.
Alors je n’ose plus rien faire et
Reste cloîtré dans l’obscurité.
Dès qu’un bruit retentit, signe de l’extérieur
C’est comme un coup de couteau dans mon coeur.
Je dors, dors le plus possible, pour oublier.
Même quand le sommeil n’est pas de la partie.

Il fût un temps où j’étais beau,
Mais personne ne s’en souvient.
Les gens veulent du présent,
Le passé est vite oublié.

A quoi la vie tient-elle ?
Pourquoi la maladie s’acharne sur certaines personnes
Et laissent d’autres en paix ?

Peut-être la logique de Dieu,
Ou la cruauté du mal.

Je renvoie tous mes projets au futur,
En espérant les réaliser lorsque je serais guéri.
Mais quand je vois l’évolution de ma maladie,
Je renonce déjà a certains d’entre eux.

Aujourd’hui, je ne me suis pas reconnu dans la glace.
Mon visage n’a plus rien d’humain. Je suis devenu autre chose.
Je me regarde, et je ris. Rire est une douleur insupportable, j’ai mal.
Pourtant je ris fort, ris de plus en fort, en oubliant la douleur.
Je ris tellement fort que mon visage est en sang
Et je pleure à chaudes larmes l’instant d’après …

poésie au service du bien-être

Ô Eczéma

L’école

Aujourd’hui, c’est la rentrée.
Je n’ai pas du tout envie d’y retourner.

Cette fois ci, j’ai changé
De classe, pas question de tout abandonner.

Ma santé m’a empêchée
L’année dernière d’étudier correctement.

J’étais trop fatiguée
Pour retenir ce que j’apprenais longuement.

Je ne vais reconnaitre
Aucun visage familier pour me rassurer.

Je vais faire une piètre
Apparition comme à chaque rentrée

Car, je ne serai pas à l’aise.
Mon eczéma se voit bien sur mon visage

J’ai peur de créer le malaise.
Ma psy pense que c’est un bon présage,

Pour révéler ma maladie,
Rapidement aux nouveaux de ma classe.

Mais, je n’en ai pas très envie.
Il me faudra du temps, pour avoir cette audace.

Stéphanie Merhand

Au sujet du psoriasis et de l’eczéma, nos lecteurs ont aussi aimé :

4 richesses de la nature pour problèmes de peau
Comment se parfumer quand on a des problèmes de peau
Les gestes à adopter pour limiter l’eczéma
Eczéma: choisir sa lessive douce
Se préparer aux changements de saisons: été, automne, printemps, hiver 

Bibliographie

(1) Frankystout, la maladie, www.doctissimo.fr