Notre décryptage des effets de la malbouffe sur la santé et sur votre peau en cas d’acné…

SOMMAIRE
Cliquez sur la partie qui nous intéresse

Qu’appelle-t-on malbouffe ?
Quels effets de la malbouffe sur votre santé ?
Quels effets de la malbouffe sur l’état de votre peau ?
Quel type d’alimentation privilégier face à la malbouffe ?

Quoi de plus important que ce que l’on met dans notre corps ? En -400 avant J.C., Hippocrate le disait déjà : « Que ton aliment soit ta seule médecine ». Aujourd’hui, il est prouvé scientifiquement que la nourriture est la première étape pour une bonne santé (1). Pour autant, la malbouffe reste aujourd’hui très présente dans notre quotidien : nos supermarchés, certains restaurants en regorgent. A long terme, les conséquences sont désastreuses sur notre santé (surpoids, diabète, maladies cardiaques) et sur l’état de notre peau. Pour mieux comprendre les répercussions de la malbouffe et à l’occasion de la journée mondiale de la Malbouffe (21 juillet), nous vous proposons un article qui décrypte et rappelle les effets de la malbouffe sur notre organisme et notre peau, ainsi qu’une solution pour vous aider à detoxifier votre organisme avec les Gélules Peau Pure.

Qu’appelle-t-on malbouffe ?

On qualifie de malbouffe l’ensemble des aliments ou plus généralement les habitudes alimentaires trop riches en mauvaises graisses, en mauvais sucres et en sel. Les aliments qualifiés de « malbouffe » n’apportent pas ou très peu de nutriments nécessaires à l’organisme (2). Parmi eux, on peut citer :

La restauration rapide : les « fast food » sont l’emblème même la malbouffe. Les plats proposés sont très riches en mauvaises graisses car constitués d’aliments frits et très salés (frites, nuggets). Ces derniers sont souvent servis avec des sauces très sucrées. Les mauvaises graisses sont celles que l’on va retrouver dans certains aliments d’origine animale telles que la viande, la charcuterie, le fromage. Ainsi que celles qui se solidifient avec la température comme le beurre par exemple. Les bonnes graisses vont être celle présentes dans les huiles végétales : coco, olive, colza, ainsi que dans les poissons gras comme le saumon, la sardine ou le maquereau.

Tous types de sucreries et snacks possédant du sucre raffiné : bonbons, gâteaux ou pâtisseries trop riches en sucre, glaces, chips. Les aliments raffinés sont des aliments dont on a retiré l’enveloppe, leur donnant ainsi un aspect blanc. Ce procédé concerne le sucre mais également la farine, le riz, les pâtes. Parce qu’il élimine plusieurs substances réactives, le raffinage permet aux aliments de tenir plus longtemps dans la durée. Néanmoins, en retirant cette enveloppe, il prive les aliments de minéraux, de vitamines et de fibres très intéressants pour l’organisme.

Les aliments transformés de très bas de gamme, auxquels sont souvent ajoutés des additifs pour le goût et des conservateurs pour allonger leur date limite de consommation. Les additifs ont pour objectif principal d’ajouter de la saveur à un aliment qui, on le comprendra, n’en n’a de base que très peu. On conçoit très vite que la qualité initiale de ce type d’aliments engendre beaucoup de doutes.

Les boissons très sucrées : boissons gazeuses et jus industriels

psoriasis et malbouffe

Quels effets de la malbouffe sur votre santé ?

Surpoids et obésité

Pour fonctionner correctement, notre organisme a besoin d’un certain apport de micronutriments (vitamines A, B, C, D, E et K et les minéraux : calcium, magnésium, potassium, fer, zinc…) et de macronutriments (Glucides, les Lipides et les Protéines). Ce sont eux qui nous fournisse les calories, autrement dit l’énergie nécessaire au fonctionnement quotidien. Souvent, les calories sont associées à quelque chose de négatif. Il n’en est rien ! Même s’il est vrai que la plupart du temps, la malbouffe est très calorique, tous les aliments à fortes calories ne sont pas nécessairement mauvais.

La particularité de la malbouffe, c’est qu’elle est pleine de calories « vides ». Autrement dit les apports en nutriments seront très faibles alors que l’apport calorique est élevé (3). Dans ce type d’aliments, les calories vides sont en général associées à un index glycémique élevé, autrement dit un taux de sucre important. Ce sucre est incorporé par l’organisme et associé à un manque d’activité physique, va être stocké et créer de la graisse. Au fur et à mesure, de telles habitudes alimentaires mèneront à un surpoids et au pire des cas, à l’obésité.

Sucre et diabète

Le sucre, en plus de favoriser le surpoids et l’obésité, a des conséquences en termes de diabète. En effet, lorsque l’on avale un aliment sucré, notre glycémie, autrement dit notre taux de sucre dans le sang, augmente très rapidement. A la suite de cela, notre pancréas produit de l’insuline afin de réguler ce taux de sucre et le faire revenir à la normal.

Or, la consommation trop récurrente d’une quantité de sucre trop importante provoque un désordre métabolique. L’organisme ne fonctionne plus correctement, car n’étant plus capable de produire l’insuline nécessaire à la régulation de la glycémie. A terme, l’hyperglycémie chronique peut survenir et le diabète apparaît.

psoriasis-malbouffe

Les effets du gras sur l’organisme

Comme évoqué plus haut, les lipides font partie des nutriments essentiels au fonctionnement de notre organisme. Ils aident au développement des cellules et au maintien du système nerveux. Néanmoins, tous comme les glucides, il en existe de bons comme de mauvais. Les mauvaises graisses, ce sont tous les acides gras saturés et les acides gras trans utilisés comme conservateurs ou stabilisateurs.

On les retrouve dans le beurre, la margarine, le fromage, la crème, le lait… Il faut donc regarder le type de gras, mais également la quantité. En effet, avaler une quantité trop grande de graisse abîme les parois des artères, et a une conséquence sur leurs dilatations. Le sang a tendance à plus coaguler, ce qui favorise la formation de caillots obstruant les artères. L’étape ultime de ce processus est la crise cardiaque.

De plus, la consommation d’aliments trop gras augmente la production du taux de mauvais cholestérol (le LDL, par opposition au bon cholestérol, le HDL), à l’origine du risque cardiaque et de maladies artérielles. La malbouffe contient souvent des aliments très riches de toutes ces mauvaises graisses.

Le sel

Tout comme les glucides et les lipides, le sodium est nécessaire à l’organisme, et il participe notamment au bon fonctionnement des nerfs et des muscles. De la même manière que l’insuline aide à réguler le sucre, ce sont les reins qui vont travailler pour le sodium. Lorsque la quantité de sel consommée est supérieure à la normale, l’organisme augmente le volume de sang, diluant ainsi le sodium.

 Ceci exerce une pression au niveau des vaisseaux ce qui fait monter la tension artérielle, puis les reins travaillent ensuite à réguler ce taux. On comprend très vite que sur le long terme, une alimentation trop riche en sel aura cette double conséquence sur l’hypertension artérielle et sur la fonction rénale (4).

Accoutumance à la malbouffe

Malheureusement, notre corps s’habitue très vite à la malbouffe et cela peut conduire à une forte accoutumance. Il est vrai que depuis tout jeune, nous sommes habitués à consommer régulièrement des sucreries, et le sucre peut entraîner une très forte dépendance chez certains. Mais ceci reste vrai pour tout type de malbouffe, c’est pourquoi il est primordial d’adopter des habitudes alimentaires saines.

Quels effets de la malbouffe sur l’état de votre peau et en cas d’acné ?

Acné et mauvaise alimentation

En règle générale, une mauvaise alimentation (riche en graisse, sucre, produits hyper transformés) peut entraîner une saturation des organes émonctoires, qui sont les intestins, les reins, les poumons et le foie. Quand ces organes fonctionnent bien, ils permettent l’évacuation des toxines présentes dans l’organisme. Mais lorsque ces dernières sont en saturation, l’évacuation des toxines se fait alors par la peau ce qui explique l’apparition de boutons d’acné. La malbouffe et l’acné sont rapidement liés. 

Nos Laboratoires ont tout spécialement développé les Gélules Peau Pure Akno Natura, des compléments alimentaires pour traiter de l’intérieur l’acné. Comme leur nom l’indique, elles apportent une action détoxifiante sur l’organisme grâce aux plantes dépuratives qu’elles contiennent. Ces plantes stimulent l’élimination des toxines présentes dans l’organisme, en boostant les organes émonctoires comme le foie, et permettent de retrouver un équilibre digestif. 

traitement naturel photo avant et après

Acné et alimentation trop riche en glucides

Selon la dermatologue Catherine McCuiag à l’Hôpital Ste-Justine et Professeure à l’Université de Montréal, l’alimentation serait en cause de l’apparition et du développement de l’acné (5). Les aliments trop riches en glucides favorisent la production de sébum. Une surconsommation d’aliments trop riches en sucres rapides peut alors entrainer une accumulation de sébum. Cet excès de sébum engendre alors l’apparition de points noirs et boutons d’acné.

Composées 100% de plantes, les Gélules Peau Pure Akno Natura aident à améliorer les fonctions digestives, stimuler l’élimination des toxines et contribuer à la protection cutanée. Elles contiennent de la Bardane, une plante dépurative et anti-oxydante qui stimule les organes émonctoires. Mais également de l’ortie piquante reconnue pour pour son action drainante, mais aussi du zinc un oligo-élément vital contre le l’acné.

Quel type d’alimentation privilégier face à la malbouffe ?

Malbouffe et acné : pensons salade !

Mangez beaucoup de fruits et légumes frais : les fruits et les légumes sont riches en fibres et aident en ce sens au bon fonctionnement du transit intestinal. La digestion est facilitée et notre corps incorporent beaucoup mieux les nutriments. De plus, les fruits et les légumes verts ont un pouvoir dit alcalinisant : ils réduisent le niveau d’acidité du corps, un organisme acide étant un terrain favorable de développement de maladies. Les fruits nous apportent du fructose, qui fait partie de la catégorie des bons sucres.

Privilégier l’eau plutôt que des boissons riches en sucres : comme mentionné plus haut, toutes les boissons sucrées et souvent gazeuses regorgent d’arômes artificiels et de sucre. Souvent, ces boissons ne permettent même pas d’étancher sa soif puisque le sucre peut provoquer une sensation encore plus forte de soif. Pour éviter ce cercle vicieux, privilégiez l’eau plutôt que ces boissons sucrées.

Aujourd’hui, restauration rapide ne rime plus nécessairement avec malbouffe ! Face à une prise de conscience un peu plus grandissante sur notre façon de manger, des chaînes de restauration rapide avec des produits frais et de bonne qualité se sont développées. On peut citer Exki, Prêt-à-manger, Cojean ou encore des indépendants qui montent leur salon de thé avec des formules salées…


Vous avez aimé notre article sur l’acné et la malbouffe, vous aimerez sans doute :

La luminothérapie à la rescousse des cicatrices d’acné
Une cure de printemps contre l’acné et les imperfections

Sources :

(1) Doctissimo
(2) Futura Santé
(3) Version Femina
(4) Top Santé