En cas de psoriasis, n’allez pas bannir l’alcool mais sachez que…

SOMMAIRE
Cliquez sur la partie qui vous intéresse

Les effets de l’alcool sur la peau
Risques liés à l’alcool en cas de psoriasis
Conseils des Laboratoires

Nous abordons ici un sujet qui a de réels impacts sur la vie au quotidien des personnes souffrant de psoriasis, tout particulièrement sur le visage

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. L’alcool, s’il est consommé régulièrement et de façon abusive détruit le corps et l’organisme petit à petit (1): cirrhose du foie, dépression, paranoïa, maladies cardio-vasculaires, vieillissement prématuré de la peau, aggravation d’un psoriasis. Nous allons ici tordre le cou à ces affirmations ou pour le moins nuancer leurs propos. Si vous êtes atteint d’un psoriasis, il est tout à fait possible pour vous de consommer de l’alcool, à condition de bien le choisir et de le consommer avec modération.

Les effets de l’alcool sur la peau, sur le psoriasis

Une consommation régulière et abusive d’alcool aggrave les maladies de peau. La peau du visage est composée de petits capillaires cutanés qui vont se dilater à cause de l’abus d’alcool se traduisant par des rougeurs sur les joues, des petits vaisseaux sanguins dilatés.

L’alcool provoque également un dessèchement de l’épiderme ce qui entraine une perte de souplesse de la peau, une sensation d’irritation (2). C’est le foie qui n’arrive plus à éliminer les toxines de la boisson, il se fatigue et ne fait plus son travail correctement, le renouvellement cellulaire se fait alors moins rapidement. Ce renouvellement cellulaire qui ne s’effectue pas correctement va de pair avec le vieillissement prématuré de la peau ainsi que l’apparition de petites ridules. Réduire son psoriasis au quotidien passe donc par l’ingestion raisonnable d’alcool.

Nous ajouterons aussi : des poches beaucoup plus prononcées sous les yeux et un visage terne pour un visage à la mine fatiguée ! Bref, l’abus d’alcool est vraiment nocif, que l’on ait du psoriasis ou pas, mais en cas de psoriasis, l’effet peut être encore plus négatif. Certaines personnes souffrant de psoriasis se réfugient dans la dépression ou l’alcool, elles ne font alors qu’accentuer les manifestations de leur maladie.

traitement naturel photo avant et après

Bières, whisky, alcool et psoriasis

La consommation d’alcool crée un stress au niveau du foie et augmente la perméabilité de l’intestin. Ce déséquilibre intestinal active la production de bactéries susceptibles d’engendrer une cascade inflammatoire et de favoriser une perturbation immunitaire. Dans le cas de psoriasis cela génére une poussée (3).

L’alcool stimule aussi la formation des cellules de la peau, ce qui n’est pas souhaité puisqu’une personne souffrant de psoriasis en produit déjà beaucoup trop. Rappelons que les cellules de la peau se régénèrent normalement en 28 jours, tandis que dans le cas d’un psoriasis les cellules se régénèrent tous les 3 à 7 jours (4). 

Alcool et psoriasis : les intolérances

L’alcool pourrait être la cause, entre autres, des déclenchements de la maladie et/ou des poussées. Une fois que le psoriasis est déclaré, il est déconseillé d’avoir une consommation excessive car l’alcool et les traitements sont incompatibles. Ils créent des interactions et potentiellement des effets secondaires. 

La bière responsable de poussées de psoriasis

Selon une étude américaine publiée en 2010 par Archive of Fermatology (5) et menée sur une durée de 2 ans auprès de 82 000 femmes âgées de 27 à 44 ans, il semblerait que le risque de psoriasis est 72% plus élevé chez les femmes qui consomment 2,3 verres d’alcool en moyenne par semaine. Voir notre interview d’une naturopathe.

Psoriasis et consommation de bière

D’après cette étude, la consommation de bière accroît bien plus les chances de développer cette maladie puisqu’elle rapporte que la bière serait l’alcool le plus responsable des poussées de psoriasis. En effet, une consommation de 5 bières par semaine multiplierait par deux les risques de développer la maladie par rapport aux femmes qui n’en boivent pas. Il en va de même chez les hommes.

Toutefois, il est intéressant de noter la précision essentielle qu’apportent les scientifiques : Ce n’est pas l’alcool en soi, mais des ingrédients non-alcoolisés qui pourraient jouer un rôle important dans l’apparition du psoriasis, notamment l’orge qui peut contenir du gluten et auquel les personnes atteintes de psoriasis peuvent être sensibles. On sait depuis quelques temps qu’il existe un lien étroit entre le fonctionnement de l’appareil digestif et le psoriasis. Ainsi une personne psoriasique intolérante au gluten aura tout intérêt à ne pas boire de bière, puisqu’elle contient de l’orge.

Pour repartir du bon pied, faites une petite cure détox, pour assainir votre appareil digestif. Pensez aux Gélules Detox et Zen Pso Natura, spécialement conçues pour les personnes souffrant de psoriasis. Elles aident à assainir l’appareil digestif et à lutter contre le stress, qui est, là, une cause avérée de stimulation du psoriasis.

Whisky, vin et psoriasis

Même combat, le whisky contient de l’orge. Sa consommation doit donc être très limitée dans le cas d’une intolérance au gluten, et bannie dans le cas d’une allergie au gluten. Le vin, composé de raisins, est riche en anti-oxydants ; il semble convenir à plus de personnes. Attention les vitamines des fruits listés, ne sont pas présentes dans l’alcool. 

alcool psoriasis et grossesse

Est-il utile de préciser que l’alcool pour les femmes enceintes est fortement déconseillé ?

 

 

 

Nos conseils en cas de psoriasis : alcool avec modération

En cas de psoriasis, n’abusez pas d’alcool et sachez le choisir notamment en cas d’intolérance ou allergie au gluten. Si vous constatez que l’alcool a des effets négatifs sur votre psoriasis, il serait d’ailleurs avisé de consulter. Il est possible de détecter une intolérance au gluten insoupçonnée jusqu’ici.

Nous vous donnerons ici également un conseil de bon sens : votre corps est un conseiller précieux. Ecoutez-vous, écoutez votre corps pour détecter une intolérance quelconque. Consommez l’alcool modérément, mais ne vous privez pas si vous ne constatez aucun effet positif lors de l’arrêt d’alcool ou d’effet négatif à la reprise.

Sources :

(1)Alcool info service, Les conséquences de l’alcool à long terme
(2)Elle, Les quatre effets inévitables de l’alcool sur notre peau
(3) Passeport santé, Régime et alimentation a éviter en cas de psoriasis
(4) E-santé, Psoriasis et si on en parlait?
(5) Archive of dermatology, Alcohol intake and risk of incident psoriasis in US women: A prospective study