L’eczéma atopique est une maladie inflammatoire de longue durée, que faire, quel traitement ?

SOMMAIRE
Cliquez sur la partie qui vous intéresse

L’eczéma atopique, de quoi s’agit-il ?
Les facteurs déclencheurs de l’eczéma atopique
Les symptômes de l’eczéma atopique
Le meilleur traitement naturel contre l’eczéma atopique

L’eczéma est une maladie de la peau d’origine allergique, aiguë ou chronique. Cette maladie de peau très fréquente se manifeste généralement par des zones rouges surmontées de vésicules qui provoquent de fortes démangeaisons. Cependant, les symptômes et les traitements de l’eczéma varient selon sa forme. Découvrez dans cet article les symptômes et les traitements associés à l’eczéma atopique.

Qu’est-ce que l’eczéma atopique ?

L’eczéma atopique, appelé également dermatite atopique, est une maladie chronique inflammatoire de la peau. D’après l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), on parle de « maladie chronique » dans le cas d’une affection de longue durée qui évolue avec le temps. Souvent associé à des allergies alimentaires, des rhinites ou des crises d’asthme, l’eczéma atopique se développe généralement chez le nourrisson et l’enfant, cependant pour 10% à 15% des cas il arrive que l’eczéma persiste à l’âge adulte. La dermatite atopique est donc une maladie chronique de la peau non-contagieuse caractérisée par une sècheresse de la peau. Elle évolue par poussées allergiques, pouvant entraîner des lésions cutanées tels que des rougeurs et des squames, des démangeaisons intenses altérant la qualité de vie.

eczema atopique bras

Comment se déclenchent les poussées d’eczéma atopique ?

Il existe deux grands facteurs expliquant une peau atopique. Les causes de la dermatite atopique sont génétiques et immunologiques.

L’eczéma atopique associé à des facteurs de prédisposition génétique :

Contrairement à l’eczéma de contact, qui survient lorsque l’enfant touche une substance précise, l’eczéma atopique est associé à des facteurs de prédisposition génétique. Le terme « atopie » désigne une prédisposition héréditaire à développer une allergie. Entre 50 et 70% des individus atteints d’un eczéma atopique ont un parent au premier degré qui l’est aussi. Si les deux parents sont atteints, le risque pour l’enfant de développer un eczéma allergique atteint 80%.

Dans le cas d’un eczéma atopique, cette allergie se manifeste par une dermatite. Son origine relève donc d’une altération de la barrière cutanée des patients. Elle cause une sécheresse de l’épiderme et une sensibilité accrue aux agressions. Cette altération de la structure de la peau permet alors aux allergènes de l’environnement (pollens, poussières, acariens…) de pénétrer dans l’épiderme. Pour se défendre, le système immunitaire va réagir de façon excessive, et apparaissent alors rougeurs, démangeaisons, inflammations et suintements.

Des poussées inflammatoires favorisées par des facteurs environnementaux variés

Au cours des quarante dernières années, la hausse de la prévalence des dermatites atopiques signale que des modifications de l’environnement jouent un rôle dans le phénomène. De nombreux facteurs peuvent contribuer à cette hausse soudaine : excès d’hygiène et utilisation de produits irritants comme le savon, présence accrue d’animaux domestiques, évolution et diversification précoce des habitudes alimentaires, expositions au tabac et aux pollutions urbaines industrielles etc. Afin d’identifier les facteurs favorisant les poussées d’eczéma, des tests allergologiques sont parfois utiles.

Comment se manifeste l’eczéma atopique ?

Cette dermatite atopique se caractérise par une peau sèche, rugueuse, source d’inconfort, associée à des lésions tels que des rougeurs, des croûtes, des vésicules et des démangeaisons (prurit).

Chez le bébé, les lésions sont le plus souvent présentes sur les zones rebondies du visage et des membres mais également sur le cuir chevelu et les fesses.

En grandissant, on retrouve les traces d’eczéma au niveau des plis (plis des coudes, plis des genoux, cou). Donc chez l’adolescent et l’adulte jeune, le prurit (démangeaisons) et la lichénification (épaississement de la peau, plaques rouges) sont les deux éléments dominants. Il est également fréquent que l’eczéma se développe au niveau des lèvres, on parle de la chéilite.

Les traitements de l’eczéma atopique

Le meilleur traitement contre l’eczéma est la prévention. Ainsi, dans le cadre de la dermatite atopique, il consiste à éviter au maximum l’exposition aux allergènes aériens (pollen, acariens, pollution etc.). Une désensibilisation est parfois possible.

A noter que lors d’une poussée d’eczéma, les soins visent à réduire les symptômes de l’eczéma atopique, c’est-à-dire l’inflammation et les démangeaisons afin de soulager le patient et éviter une surinfection.

Le Complexe Régénérateur : un soin naturel contre l’eczéma atopique

Le traitement des dermatites atopiques se fait principalement via des soins locaux. En cas d’eczéma atopique, le Complexe Régénérateur Pso Natura est un Dispositif Médical efficace qui contribue à retrouver une peau saine, sans rougeurs, squames et démangeaisons éventuelles. L’application de ce soin moussant aide donc le patient à traverser une crise et à éliminer les symptômes.

traitement naturel photo avant et après

Le Complexe Régénérateur est simple et rapide d’utilisation. Il convient d’utiliser le soin deux fois par jour sur les parties du corps irritées ou squameuses. L’application s’effectue en quelques instants, une dizaine de secondes par zone à l’aide d’une éponge en fibres végétales fournie avec le soin. Par ailleurs, nous conseillons de compléter le traitement par une bonne hydratation, avec idéalement la Crème Riche Restructurante Pso Natura.

L’application du Complexe Régénérateur est déconseillée en cas de plaies ouvertes. Ce soin bactéricide picoterait désagréablement. La Crème Riche Pso Natura peut être la solution efficace pour nourrir et aider à reconstituer et cicatriser une peau abîmée présentant des plaies avant d’utiliser ensuite le Complexe pour estomper les rougeurs, plaques rouges ou squames.

La Crème Riche : lutter contre la sécheresse cutanée

La sécheresse cutanée témoigne d’un déséquilibre de l’épiderme. Ainsi, les peaux eczémateuses sont des peaux en souffrance. Il convient d’hydrater l’épiderme régulièrement.

Voilà pourquoi lutter contre la sécheresse cutanée et restaurer l’épiderme passe par l’application quotidienne d’émollients (crèmes hydratantes). La Crème Riche Restructurante est une crème hydratante gorgée d’actifs gras. Elle contribue à apaiser et restructurer l’épiderme. Ce traitement local dermatologique soulage donc les démangeaisons des peaux irritées, sèches à très sèches.

La formulation de cette Crème Riche est particulièrement adaptée. Son actif principal est   l’huile de Carapa procera aux vertus exceptionnelles anti-inflammatoires. Nous l’avons également associée aux huiles de Marula et de noyau d’abricot, ainsi qu’au beurre de karité pour contribuer à nourrir la peau et donc mieux éliminer les rougeurs et les squames.

La crème pénètre rapidement et laisse la peau non grasse, non collante. Ainsi, jour après jour, la peau retrouve son équilibre, l’épiderme est apaisé.

Conclusion

Dans la plupart des cas, l’eczéma atopique évolue vers la guérison. Par contre, la guérison peut demander jusqu’à plusieurs années. Voilà pourquoi il est essentiel de lutter dès le départ contre les symptômes.

Dans certains cas, il est possible que des complications entravent la guérison. Les complications de la dermatite atopique sont essentiellement infectieuses : érythrodermie, surinfections par staphylocoques, herpès, mycoses, etc.

Découvrez aussi les vertus de la pâquerette comme traitement naturel contre l’eczéma.

Lire aussi :
La médecine chinoise 
Consultation dermatologique à distance
Lithothérapie et eczéma

Bibliographie

Inserm
Association française contre l’eczéma